Actualités de la Recherche en histoire visuelle

 

"Construire et représenter la grande ville", prochain thème de recherche du Centre allemand d'histoire de l'art

Le thème de recherche annuel retenu par Centre allemand d'histoire de l'art pour l'année 2006-2007 est:
"Construire et représenter la grande ville. Allemagne et France 1850-1950"

Dans ce cadre, des bourses annuelles seront proposées à de jeunes chercheurs, leur permettant de se consacrer à des recherches à Paris du 1er septembre 2006 au 31 août 2007.

Lire la suite...

Le Caravage et la photographie

image Reprises par l'AFP, France 2, Le Nouvel Observateur ou Le Monde, les déclarations de la municipalité de Loches (Indre-et-Loire) selon lesquelles deux tableaux de l'église Saint-Antoine pourraient être de la main du Caravage ont suscité étonnement et amusement auprès de la communauté des historiens de l'art. Suivant l'avis de Pierre Rosenberg, Didier Rykner, dans La Tribune de l'Art, estime qu'il s'agit plutôt de copies anciennes, d'assez bonne qualité, du tableau de Potsdam pour L'Incredulité de saint Thomas et de celui de la National Gallery de Londres pour Le souper à Emmaüs. La discussion se poursuit sur les listes spécialisées: à défaut d'apporter une découverte patrimoniale, l'épisode aura servi à illustrer la possibilité d'effectuer une expertise crédible à partir des seules reproductions photographiques.

Illustration: D'après Michelangelo Merisi, dit le Caravage (1571-1610), "Le souper à Emmaüs", huile sur toile, Loches, église Saint-Antoine, reproduction: mairie de Loches (statut: domaine public).

Références:

Austellung: "August Sander. Linzer Jahre", Köln

image

Arbeiten aus dem Frühwerk des Photographen in Österreich
Eine Ausstellung der Photographischen Sammlung/SK Stiftung Kultur, Köln, in Zusammenarbeit mit der Landesgalerie Linz am Oberösterreichischen Landesmuseum.

Eröffnung: Donnerstag, 9. Februar um 19 Uhr.
Ausstellungslaufzeit: 10. Februar bis 7. Mai 2006, SK Stiftung Kultur, Im Mediapark 7, 50670 Köln.

Die Ausstellung "Linzer Jahre" dokumentiert die frühe Schaffensphase des Photographen, der vor allem durch sein Portraitwerk Menschen des 20. Jahrhunderts Weltruhm erlangte. Die Zeit seiner beruflichen Anfangsjahre wird nun erstmalig mit rund 220 Exponaten dargestellt. Neben Photographien, die Sander u. a. als großformatige Gummi- oder Pigmentdrucke ausführte, werden Exemplare seiner Gemälde, Korrespondenz, Rezensionen sowie Bücher gezeigt, die seine Entwicklungsjahre näher beleuchten und die Ambitionen des jungen Künstlers mit seinem späteren Oeuvre in Verbindung setzen.

Lire la suite...

Intimidation sur DVD

image

Pour ceux qui n'ont pas fait récemment l'emplette d'un DVD du commerce, voici ce à quoi ils ont échappé. Au lancement de la galette, un clip très agressif, imitation sous acide du style 24 Heures Chrono, informe le spectateur qui n'en peut mais que: ”Downloading pirated films is stealing” et que la piraterie est un crime. Suit un panneau qui ajoute qu'il est interdit de copier ce DVD - ce qui est faux puisque, selon le droit à la copie privée, reproduire dans le cadre d'un usage familial un enregistrement acheté est parfaitement licite. Le distributeur (XXth Century Fox) pense-t'il vraiment que ce coup de bâton sur la tête, répété à chaque vision d'un DVD acquis en toute légalité, constitue le meilleur moyen de décourager le downloading? Cette entrée en matière a en tout cas beaucoup inquiété mes enfants de 8 ans, qui ont bien saisi qu'il y avait là quelque chose de louche, et préféreront la prochaine fois s'épargner un avertissement aussi désagréable qu'inapproprié.

Colloque "L'historien et les images"

Ecole normale supérieure, département d'histoire
45, rue d'Ulm, 75005 PARIS, tél.: 01 44 32 30 28
31 janvier-3 février 2006

Organisation: Nadeije Laneyrie-Dagen, Gilles Pécout
Secrétariat: Joselaine Citounadin

Que peut faire l'historien avec les images? Comment écrire l'histoire avec des images et comment faire également l'histoire des images, de leur production, de leur utilisation sociale et politique? Ces questions, qui ont une actualité particulière à une époque où le pouvoir et la diffusion des images sont devenus des faits incontestables, sont au principe de la IVe Semaine de l'histoire du Département d'histoire de l'ENS.

Lire la suite...

Relevé des séminaires d'histoire des médias

La Société pour l'histoire des médias (SPHM) a mis à jour son relevé des séminaires, journées d'études et autres ateliers liés à l'histoire des médias (février-juin). Une lecture recommandée pour s'orienter dans l'offre abondante des séminaires parisiens du prochain semestre.

Référence: http://www.histoiredesmedias.com…

Stratégies de recherche sur internet: pageranking vs social search

Un intéressant article publié par BusinessWeek online fait le point sur la stratégie de Yahoo! face à Google. En se spécialisant dans le rachat successif d'outils voués à réunir et à faire dialoguer des micro-communautés d'internautes (WebJay, en janvier, après Flickr, en mars 2005, puis Del.icio.us en décembre) Yahoo! confirme son intention de contrer le leader de la recherche en ligne par le recours aux ressources collaboratives, territoire de la "recherche sociale" (social search). Alors que Google, pour réaliser son classement des sites indexés (dénommé pageranking), s'appuie sur une technologie de calcul mathématique déjà ancienne, à l'échelle du web, la "recherche sociale" s'élabore de façon empirique grâce aux filtres formés par les communautés d'usagers. Yahoo! peut-il ainsi rattraper son retard sur son concurrent? Ben Elgin souligne les risques de cette stratégie, qui repose sur la délégation de la hiérarchisation aux internautes et sur leur usage croissant desdites ressources. Certains experts refusent d'admettre que la "sagesse des foules" (wisdom of crowds) puisse se substituer à l'objectivité du calcul. Pourtant, Google a lui aussi décidé d'investir dans la "recherche sociale" et le succès croissant d'outils comme Technorati semble témoigner en faveur du système des tags (mots-clés désignés par l'internaute), au détriment des technologies d'évaluation automatique. Une révolution des usages est en cours.

Source: Ben Elgin, "Yahoo's Social Circle", BusinessWeek online, 23/01/2006.
Via Thomas Hawk's Digital Connection, 23/01/2006.

Flickr expérimente la reconnaissance de formes

image La banque de photographies en ligne Flickr, utilisée par le Lhivic pour son iconothèque, teste depuis le début du mois un système de reconnaissance de formes: Retrievr. Réalisé par Christian Langreiter sur la base des recherches de l'université de Washington, le logiciel fonctionne en appliquant aux images un traitement comparable à la compression: un algorithme qui en simplifie les caractéristiques, identifie les principales informations de couleur et de forme, et permet la comparaison avec un schéma sommaire.

Appliquée à une sélection de photographies de la base, une interface tout à la fois rudimentaire, ludique et puissante produit des résultats surprenants. Avec un peu d'entraînement, il est effectivement possible de retrouver des images en fonction de leurs caractéristiques formelles ou chromatiques. Un exercice qui en apprend beaucoup, tant sur les réflexes de composition que sur nos habitudes visuelles, et qui fait deviner des possibilités de recherches inédites.

Via Hubert Guillaud, "Chercher dans les images à partir d’un simple croquis", InternetActu, le 20/01/2006.

Lire aussi sur ce blog:

ART-Guide: un nouveau moteur de recherche dédié à l'histoire visuelle

image La liste H-ArtHist signale la connexion du moteur de recherche ART-Guide – Sammlung kunsthistorischer Internetquellen, réalisation commune des bibliothèques universitaires de Heidelberg et de Dresde, au Virtuellen Katalogs Kunstgeschichte (VKK) de l'université de Karlsruhe, qui ouvre à des méta-recherches dans les catalogues des bibliothèques d'histoire de l'art allemandes et européennes.
Spécialisé dans l'indexation des ressources en ligne (portails, banques d'images, listes de diffusion, etc), ART-Guide se donne pour objectif de couvrir l'ensemble de l'histoire visuelle européenne de l'antiquité à nos jours. En cours d'enrichissement, sa base de données présente d'ores et déjà un large éventail de ressources, qui vont de l'archive Kurt Schwitters du Sprengel Museum Hannover à la section "Visual arts" du Arts and Humanities Data Service, en passant par le Art Theft Program du FBI.

Source: Sabine Häußermann, Universitätsbibliothek Heidelberg, liste H-ArtHist, 17 janvier 2006.
Edit: Lire aussi sur ce blog: Création d'une archive ouverte en histoire de l'art par l'université de Heidelberg, 23/10/2006.

Les blogs universitaires français, un frémissement

Y-a-t'il ou non un phénomène des blogs universitaires français? La publication d'un billet intitulé "Blogs et enseignement supérieur" par l'Amue (Agence de Mutualisation des Universités) le 17 janvier, a déclenché une série de réactions qui tempèrent quelque peu l'optimisme de l'article. On lira notamment:

Lire la suite...

Call for papers: colloque "James Bond (2)007"

image Appel à communications pour le projet de colloque international:
James Bond (2)007. Histoire culturelle et enjeux esthétiques d’une saga populaire
BNF et CEEA, Paris, 16, 17 et 18 janvier 2007

Date limite : 15 mars 2006

Ian Lancaster Fleming, le créateur littéraire de James Bond, est né en 1908: champion d’athlétisme, journaliste, banquier, agent de change, agent secret pendant la seconde guerre mondiale, éditeur; ce n’est qu’en 1952 qu’il inventa son héros, James Bond, lui consacrant 14 recueils. Si l’auteur est décédé en 1964, à l’âge de 56 ans, son personnage lui survit aujourd’hui dans l’édition avec de “Nouvelles aventures de James Bond” écrites successivement par Kingsley Amis, John Gardner et Raymond Benson, mais surtout sur grand écran avec 20 films - bientôt 21.

En 1965, au moment où le cinéma en fit un phénomène de société, paraissait en Italie le livre pionnier Il caso Bond, sous la direction d'Oreste del Buono et Umberto Eco (Milan, Bompiani, coll. “cose d'oggi”, 37). Dans cet ouvrage, Umberto Eco décryptait les structures narratives des romans de Fleming. En 1980, au Danemark, Gérard Lehman montra la filiation de James Bond avec la littérature héroïque antique et médiévale (James Bond, héros mythique, Presses Universitaires d’Odense). Depuis, en dépit de quelques études principalement anglo-saxonnes, le James Bond littéraire ne semble pas avoir reçu une attention scientifique à sa mesure. Quant au James Bond cinématographique, bien qu’il constitue depuis 43 ans la plus longue série en continu de toute l’histoire du 7e art, et qu’il ait survécu à la fin de la guerre froide, il ne représente pas vraiment, en France du moins, un objet d’étude légitime. Pourtant, de 1962 – date de sortie de Dr No – à Casino Royale bientôt, on peut émettre l’hypothèse que ces films (et avant eux les romans) sont d’excellents témoins de l’histoire culturelle de nos sociétés et de leurs évolutions et qu’ils possèdent une singularité esthétique qui mérite d’être réévaluée. Si James Bond appartient à l’histoire contemporaine et aux formes populaires qu’elle a engendrées, une part de cette histoire en retour lui appartient.

Lire la suite...

DADVSI: la meilleure introduction aux nouvelles pratiques des médias

En attendant la reprise des débats parlementaires sur le projet de loi DADVSI, maître Eolas propose une nouvelle mise au point détaillée sur son blog, le Journal d'un avocat. Discutant les critiques émises à l'encontre du texte, il réfute les arguments des spécialistes du multimédia, illustrés par Luc Saint-Elie. Les différents points, déjà très argumentés, développés dans l'article sont à leur tour longuement repris par près de 90 commentaires. L'ensemble produit une remarquable synthèse de l'état du débat et démontre l'intérêt passionné qu'il soulève. Il témoigne aussi de son rôle pédagogique dans la prise en compte des nouvelles pratiques des médias.

Lire la suite...

Pour l’histoire de l’art en France

L’histoire de l’art française est-elle vraiment entrée dans la spirale du déclin, comme on nous le répète depuis vingt ans ? Le Journal des Arts du 18 novembre 2005 vient récemment de s’appesantir sur le sujet, provoquant quelques remous. Cette tribune libre se voudrait un texte de réflexion et de débat.

Lire la suite...
Source: Olivier Bonfait, La Tribune de l'art, 14 janvier 2006.

Soutenance de thèse "Le premier âge d'or de la photographie au Japon", par Claude Estebe

image La thèse de doctorat de langue et civilisation japonaise Le premier âge d'or de la photographie au Japon, 1848-1883. Constitution et analyse d'une base de données iconographique de la fin de la période Edo (période Bakumatsu) au milieu de la période Meiji, présentée par Claude Estebe à l’Inalco sera soutenue le samedi 28 janvier 2006, de 14h à 18h, en salle A709 de l’Université Paris Dauphine (7e étage de la nouvelle aile), Place du Maréchal de Lattre de Tassigny, 75016 Paris.

Jury: Pierre-François Souyri (directeur de thèse, Inalco/université de Genève), Sylvie Aubenas (Bnf), Michel Frizot (CNRS/Cral), Emmanuel Lozerand (Inalco), Christian Polak (K.K. SERIC, Tôkyô), Eric Seizelet (CNRS/IAO).

Résumé

L’étude de fonds japonais, complémentaire des fonds occidentaux où l’importance de Yokohama est surévaluée (Beato, Stillfried, Kinbei…) nous apprend que, dès 1860, les principaux centres de la photographie sont en réalité Edo (Tôkyô) et Ôsaka, suivis de Kyôto, Nagasaki, Yokohama, Hakodate (Ueno, Shimooka, Ukai, Hori, Uchida …).

Lire la suite...

Programme de la journée d'études "Autour de l'oeuvre de Louis Marin"

L'école doctorale de littérature générale et comparée de l'université Paris III-Sorbonne Nouvelle organise une journée d'études consacrée à l'oeuvre de Louis Marin, sous la direction d'Alain Cantillon.

Samedi 14 janvier 2006
Salle de l’École doctorale, 17 rue de la Sorbonne (escalier C, 2ème étage gauche).

Lire la suite...

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 >