Actualités de la Recherche en histoire visuelle

 

Journées des doctorants du Centre d’Histoire et Théorie des Arts

Le CEHTA présentera ses journées d'études annuelles les 30 et 31 mars 2006 en salle Vasari, INHA, 2, rue Vivienne, 75002, Paris.

Programme

Jeudi, 30 mars 2006

  • 15h–15h45, Jeanne Mercier, "Les Rencontres Africaines de la Photographie de Bamako, 2005".
  • 15h45-16h30, Marie-Eve Bouillon, "L'agence Neurdein et la représentation des régions de France entre 1880 et 1917".
  • 16h30-17h15, Hervé Aubron, "Le kitsch, de l'incident industriel à la nécessité esthétique: l'exemple du cinéma".

Lire la suite...

Les études visuelles à la casse?

image Effet secondaire de l'examen en cours du projet de loi DADVSI (droit d'auteur et droits voisins dans la société de l'information), le ministre de la culture a divulgué le 9 mars les accords sectoriels conclus entre le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche et les sociétés de gestion des droits dans les secteurs de la musique, de l'audiovisuel, de la presse, des arts visuels et de l'écrit (ADAMI, ADAGP, SACD, SACEM, SCAM, PROCIREP, etc.). Alors que la directive européenne de 2001, que la loi française est censée adapter, recommandait la mise en place d'une exception pédagogique inspirée du fair use américain, autrement dit l'exemption du droit d'auteur pour les usages d'enseignement et de recherche, le ministère de la culture a choisi d'imposer l'application d'un droit contractuel au sein des lycées et des universités, qui transforme les contenus d'enseignement et de recherche en marchandises.

Lire la suite...

Séminaire "Livres et revues illustrés" à l'Ecole normale

Le deuxième séminaire du TIGRE (Texte et Image/Groupe de Recherche à l’Ecole), "Livres et revues illustrés, XIXe-XXe siècles", animé par Evanghélia Stead, se tiendra samedi 18 mars 2006, 10h-13h, à l'ENS, salle des Conférences, 46, rue d’Ulm, Paris.

  • Paul Edwards (Paris VII), "La Vie à Paris: la photo donne le ton".
  • Lucie Goujard (Lille III), "Conjuguer l’invention et la vraisemblance. Travaux narratifs et documents photographiques dans l’illustration de l’œuvre littéraire".

Phénomène de la fin du XIXe siècle, les oeuvres littéraires illustrées par la photographie reposent sur l’interprétation des scènes importantes de l’intrigue par une théâtralisation narrative. Elles intègrent aussi des vues plus documentaires. Portraits et vues de monuments dispensent les informations constitutives du récit et participent de l’élaboration progressive de l’univers référentiel. Comme le fait le début d’un film pour parvenir à la construction d’un monde diégétique, elles rendent réels l’ensemble des éléments du récit (décor, personnages, action) et transforment le livre en théâtre d’une vaste illusion. Plus que la question du travestissement des images se pose donc ici, à travers ces œuvres, celle de leur légende.

Publication des postes d'enseignants-chercheurs 2006

Les arrêtés de publication des postes offerts au recrutement des enseignants-chercheurs sont parus au Journal officiel daté du 8 mars 2006. Ont été reportés ci-dessous ceux relevant des spécialités comprises dans les enseignements du Lhivic (histoire de l'art, esthétique, cinéma, photographie, audiovisuel, image numérique).

Le concours de cette année est caractérisé par une forte composante de recrutements en études cinématographiques (18e section), notamment à Lyon 2 et Rennes 2. On notera également la présence marquée de la Sorbonne (Paris 1, Paris 4), qui publie deux postes de professeur en histoire de la photographie, ce qui est sans précédent. A noter encore les directions indiquées par l'émergence des arts électroniques, des nouvelles technologies (Amiens, 18e section) ou de l'audiovisuel numérique (Paris 1, 71e section), ainsi que le premier poste d'histoire de l'art estampillé "XXIe siècle" (Paris 10, 22e section).

Lire la suite...

L'occupation de la Sorbonne est sur Flickr

image Pendant que, comme le note Pointblog.com, la page web de Libération dédiée à la réception des photographies amateurs des manifestations étudiantes reste désespérément vide, c'est évidemment sur Flickr que l'on trouve les dernières nouvelles en images de l'occupation de la Sorbonne, grâce à Nicolas Gosset, étudiant en 2e année d'histoire à Paris I et rédacteur à AgoraVox, qui a eu la bonne idée de se munir de son appareil numérique. Ce qui nous permet de suivre les différentes phases de l'occupation, hier et cette nuit, en partageant le point de vue des principaux acteurs plutôt que l'angle de visée habituel des journalistes, derrière la ligne des CRS. Nicolas, merci pour ce morceau d'histoire en direct, mais peux-tu s'il te plaît paramétrer ton Kodak pour qu'il affiche la bonne date?

Illustration: Occupation de la Sorbonne, photo, © et courtesy Nicolas Gosset, http://www.flickr.com/photos/perspikace, 11/03/2006, 0h08.

Voir également: "Frappant", blog "Photos de Paris", 11/03/2006.

Journée d’études "Photographies d’écrits"

Photographies d’écrits: preuves judiciaires, corpus scientifiques, dispositifs artistiques

Journée d’études de l’Atelier méthodologique "Pratiques d’écriture", ITEM (CNRS/ENS), EHESS
Mercredi 15 mars 2006, de 9 h 15 à 17 h 30 à l’Ecole normale supérieure,
Salle des Conférences, 46 rue d’Ulm 75005 (r.d.ch. à gauche).

Lire la suite...

La correspondance Cromer-Emerson, témoignage de l'émergence d'une histoire des collectionneurs

image Dans le cadre de mes recherches sur les débuts de l'histoire de la photographie française, il m'a été donné de retrouver récemment dans les collections de la Société française de photographie une intéressante correspondance échangée entre le collectionneur Gabriel Cromer (1874-1934) et le célèbre photographe anglais Peter Henry Emerson (1856-1936). Composé de quinze lettres d'Emerson et d'une seule lettre de Cromer, cet échange s'étend entre juin 1930 et mai 1935 (le dernier courrier d'Emerson, postérieur au décès de son correspondant, est une lettre de condoléances adressée à sa veuve). Pourquoi cette correspondance à caractère privé a-t-elle été conservée dans les archives de la Société? La réponse est apportée par la collection des courriers d'Emerson, dont chacun est doublé de sa traduction française, tapée à la machine par un rédacteur anonyme. Il est probable que Cromer, ne lisant pas l'anglais, avait fait appel au secrétariat de la SFP pour bénéficier de ce service, ce qui explique que cette partie de la correspondance ait été archivée.

Tout auréolé du succès de l'exposition historique de la SFP de 1925, Cromer multiplie les conférences et les causeries historiques à la Société, et tente de trouver l'appui du gouvernement pour la création d'un musée de la photographie. Emerson, quant à lui, est occupé à rédiger son History of Pictorial Photography - projet qui restera inachevé. Interrogé par Cromer à propos de l'invention du calotype, Emerson lui répond en en attribuant tout le mérite à Reade plutôt qu'à Talbot, traité de "coquin" - selon une légende dont R. Derek Wood a démontré l'inanité. Mais au-delà de ses motifs explicites, l'apport essentiel de cet échange est de documenter le contexte de l'emergence d'une nouvelle histoire du médium: celle constituée par la première génération des collectionneurs d'images et de matériel photographique anciens. La correspondance témoigne à la fois de la recherche d'un dialogue au sein du petit groupe des spécialistes, du souci nouveau de la vérification ou de l'échange d'informations à caractère historique. Il est tout à fait révélateur d'y découvrir des références répétées aux travaux de Heinrich Schwarz ou de Helmuth Bossert et Heinrich Guttmann – ceux-là même qui donnent son impulsion décisive à la "Petite histoire de la photographie" de Walter Benjamin en 1931. Dans le monde des collectionneurs, l'album illustré des deux allemands, premier du genre, fait visiblement figure de modèle: Emerson questionne Cromer sur la possibilité de trouver un éditeur français pour réaliser une publication semblable. Par le nombre des informations, des conseils ou des acteurs évoqués, ce modeste ensemble de lettres constitue un témoignage irremplaçable, qui révèle combien les célébrations du centenaire de la photographie de 1939 étaient adossées à un long travail préparatoire, véritable bouillonnement d'initiatives et d'échanges où les collectionneurs occupent la première place.

Principales références:

  • SFP, collection des manuscrits, dossiers Cromer, Emerson.
  • Helmuth Bossert, Heinrich Guttmann, Aus der Frühzeit der Photographie. 1840-1870, Francfort/Main, Societäts-Verlag, 1930.
  • Georges Potonniée, "Gabriel Cromer", Bulletin de la SFP, 3e série, vol. XXI, n° 12, décembre 1934, p. 247-249.
  • Walter Clark, "The Cromer Collection at Eastman House", in Janet E. Buerger, French Daguerreotypes, Chicago, Londres, University of Chicago Press, p. xvii-xix.
  • R. Derek Wood, "J. B. Reade’s Early Photographic Experiments:recent further evidence on the legend", British Journal of Photography, 28 July 1972, Volume 119, No. 5845, p.644–646 (en ligne: http://www.midleykent...).
  • Collection des photographies de P. H. Emerson conservées à la George Eastman House.

Merci à Carole Troufléau pour son précieux concours documentaire.

Nouvel affichage de recherche sur Flickr

image Le site de gestion d'images en ligne Flickr donne accès à diverses modalités de recherche (par utilisateur, par mot-clé ou tag, par "interestingness", par date) dont la combinaison ouvre à de larges possibilités. FlickrLeech est une application web qui propose une alternative à l'affichage standard des résultats de recherche, sous forme de mosaïques d'images plutôt que de listes paginées. Certains paramètres sont encore en cours d'amélioration, mais l'outil, puissant, permet dès à présent d'effectuer de façon rapide et intuitive des recherches à priorité visuelle dans le vaste corpus flickérien.

Référence: http://www.houserdesign.com/flickr/

Lire aussi sur ce blog:

Bourse de recherche Louis Roederer sur la photographie

Le champagne Louis Roederer s’investit depuis 2003 dans la création et le développement de la galerie de photographie de la Bibliothèque nationale de France en soutenant un programme international d’expositions, tout en contribuant à la découverte d’artistes aux talents moins connus du grand public. Afin d’étendre son action en faveur de la photographie, Champagne Louis Roederer souhaite financer un travail de recherche dans ce domaine en finançant l’attribution annuelle d’une bourse de 10.000 euros à un chercheur.

Lire la suite...

Les étudiants de l'EHESS mobilisés contre le CPE

image L'assemblée générale des étudiants de l'EHESS, réunie aujourd'hui, a décidé la poursuite de la mobilisation contre le projet du CPE, par la participation à la manifestation parisienne et par la rédaction d'une pétition. Un barrage sera instauré jeudi 9 mars pour filtrer l'entrée au 54, boulevard Raspail. Une nouvelle assemblée générale aura lieu sur place à 18h.
Informations: ehess_mobilises@yahoo.fr.

Exposition "Figures et portraits" au musée d'Orsay

image Après la galerie de photographie de la Bibliothèque nationale de France, c'est celle du musée d'Orsay qui consacre ses cimaises à l'histoire du portrait: une remarquable sélection effectuée dans les collections par Françoise Heilbrun, assistée de Joëlle Bolloch, qui permet de réviser ses classiques: Hill et Adamson, Nadar, Carjat ou Cameron – mais aussi Humbert de Molard, Disdéri, Adam-Salomon, Aguado, Degas et Lewis Hine, avec une mention spéciale pour Steichen et Stieglitz. Au plaisir, toujours trop rare et qu'on se gardera bien de bouder, de revoir ces oeuvres ou ces signatures célèbres, s'ajoute celui de quelques trésors qui valent à eux seuls le déplacement, comme le minuscule daguerréotype de Delacroix jeune par Léon Riesener (1842), ou le négatif sur papier par Charles Nègre: "Henri Le Secq et une petite fille faisant l'aumône à un joueur d'orgue" (1853). On notera la présence de quelques belles curiosités: plusieurs albums rares ou encore une composition de portraits spirites américains de 1910.

Du 7 mars au 4 juin 2006, musée d'Orsay, 62, rue de Lille, 75007 Paris.

Parution "Visual Resources", vol. 22, n° 1, 2006

Special Issue "Nineteenth-century Popular Arts", guest Editor: Ann Bermingham.

Table of Contents:

  • Ann Bermingham, "Nineteenth-century Popular Arts".
  • Romita Ray, "The Beast in a Box: Playing with Empire in Early Nineteenth-century Britain".
  • Daniel Harkett, "Illusions of Power: The Diorama and the Royalist Press in Restoration Paris".
  • Michael Leja, "Art and Class in the Era of Barnum".
  • Alison Fraunhar, "Picturing the Nation: Marquillas Cigarerras Cubanas and the Plantation".
  • Vanessa R. Schwartz, "The Promise and Perils of Visual Culture's Big Tent".

Published by Routledge, http://www.tandf.co.uk/....
Via Livia Cardenas, liste H-ArtHist.

MuHST, répertoire des chercheurs français en histoire des sciences et techniques

Après une collecte d'informations effectuée en 2005 auprès d'un millier de chercheurs français en histoire des sciences et techniques, la Cité des Sciences et de l'industrie annonce la mise en ligne du répertoire MuHST (Mailing/répertoire unifié en histoire des sciences et techniques).

MuHST est réalisé collectivement par une équipe de personnels issue du centre d'histoire des techniques du CNAM, du centre Alexandre Koyré/Centre de recherche en histoire des sciences et des techniques (UMR 8560 du CNRS/EHESS/MNHN/CSI), de l'Espace Mendès France (CCSTI en Poitou-Charentes) et de la Société française d'histoire des sciences et des techniques. Il est composé de deux parties: un répertoire public et gratuit, doté d'un moteur de recherche multi-critères, et un extranet réservé aux institutions alimentant l'annuaire. Ce dernier leur permet d'effectuer des publipostages ciblés et personnalisables sur support papier ou électronique vers la communauté élargie des historiens des sciences et des techniques.

Référence: http://histsciences.univ-paris1.fr/muhst/

Cycle de conférences "Ingres classique et moderne"

La réception de la peinture d’Ingres a longtemps été tributaire du débat, récurrent dans la théorie de l’art, qui oppose dessinateurs et coloristes. Ce programme invite à une approche plus nuancée, en éclairant un usage très singulier de la couleur, et en réévaluant les questions du nu féminin, du genre et du regard.

Le jeudi à 18h30, auditorium du Louvre.

  • 2 mars, "Vénus en Odalisque: Ingres et la nouvelle mise en image du nu féminin", par Susan Siegfried (University of Michigan, Ann Arbor).
  • 9 mars, "Les mensonges d’Ingres", par Adrian Rifkin (Middlesex University, Londres).
  • 16 mars, "Ingres, l’orientalisme et la modernité", par Roger Benjamin (University of Sydney).
  • 23 mars, "Ingres, Raphaël et la Fornarina", par Henri Zerner (Harvard University).
  • 6 avril, "Pureté des lignes, mollesse des contours : Peau et chair dans les portraits féminins de Ingres", par Mechthild Fend (Institute for advanced Study, Princeton).

Musée du Louvre, http://www.louvre.fr/...
Via Godehard Janzing, liste H-ArtHist

Soutenance de thèse "Du portrait photographique à la fin du XXe siècle...", par Hélène Samson

image Hélène Samson a présenté le 22 février à l'université de Montréal la défense de sa thèse de doctorat en histoire de l'art, Du portrait photographique à la fin du XXe siècle. Retour sur le portrait d'identité, devant un jury composé de Olivier Asselin (université de Montréal, président), Johanne Lamoureux (université de Montréal, directrice), André Gunthert (EHESS, rapporteur) et Vincent Lavoie (université de Québec à Montréal).

Lire la suite...

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 >