Actualités de la Recherche en histoire visuelle

 

Le journal [cent fois sur le métier…]

Journaliste, ce n'est pas un métier à la gomme. N'importe qui ne peut pas s'y lancer comme ça, il ne faut pas croire. Il faut faire des études et ensuite pouvoir trouver une rédaction qui vous embauche. (...) Et après, tu as le droit d'exercer la profession. Par exemple, début septembre, il y a les sujets incontournables: la braderie de Lille et la rentrée des classes.

Par Filaplomb, L'Avis des petites choses, 03/09/2007.
Lire la suite...

Est-il légal de faire danser son bébé sur YouTube?

Il n'y a pas à dire, heureusement que le droit d'auteur existe pour empêcher ces choses là. Une jeune femme du nom de Stephanie Lenz avait osé l'impensable, en filmant son petit garçon en train de danser pendant 29 secondes sur le tube de Prince "Let's Go Crazy". Pire, elle avait posté la vidéo sur YouTube pour montrer les exploits du bambin à ses amis et sa famille. Infamie ! Elle n'avait pas payé les droits d'auteur ! Rapidement, la police privée est intervenue pour mettre un terme à la débauche. Les avocats de la filiale d'édition d'Universal Music Group ont contacté YouTube pour exiger illico presto la suppression de la vidéo familiale. YouTube, bien sûr, s'est immédiatement exécuté, constatant de ses propres yeux à quel point il devait être préjudiciable pour Prince et Universal Music Group de voir ainsi accessibles à tous 29 secondes d'un danseur sans licence.

Par Ratiatum, 27/07/2007.
Lire la suite...

Le feuilleton de l'été: Wikipédia et les barbares

De l'art de mettre les contenus en valeur. En nous disant au revoir pour la période des vacances, notre confrère Homo numericus annonce son “feuilleton de l'été: une passionnante et originale analyse de l’encyclopédie en ligne Wikipedia (...). Cette série de trois articles, (...) approche en effet le phénomène, non pas sous l’angle habituel de la vérité des informations publiées sur Wikipedia, mais bien plutôt d’un point de vue délibérément politique.” Rédigé par Sylvain Firer-Blaess, étudiant de l’IEP Lyon, le premier volet de cette enquête fouillée est accessible ici.

Cartoon America

On est bien en peine de trouver un terme français recouvrant avec précision le sens du mot cartoon. Il désigne en effet un large éventail de formes, a fortiori dans son composé cartoon art: dessin de presse au sens strict français — toujours humoristique, très souvent politique —, mais aussi bande dessinée, illustration, caricature, dessin animé, chacun de ces types d’image dessinée s’incarnant en de multiples avatars et sous-espèces. Le terme lui-même a connu un cheminement sémantique surprenant: issu de l’italien cartone qui désigne le carton contrecollé, il apparaît dans la langue anglaise en 1671, nous dit le dictionnaire Webster, au sens d’esquisse ou de dessin préparatoire à une fresque ou un tableau; mais son premier emploi au sens moderne de "dessin de presse" remonte au numéro du magazine anglais Punch publié le 15 juillet 1843, où un dessin au trait de John Leech parut assorti du titre "Cartoon No.1: Substance and Shadow".

Par Jean-Paul Gabilliet, Transatlantica, 17/07/2007 (via Rezo.net).
Lire la suite...

Musée des Arts Derniers, l’inclassable Afrique

Après la rue Mademoiselle dans le 15e arrondissement de Paris, le musée des Arts derniers ouvre ses portes au coeur de Paris, dans le Marais. Un lieu de qualité qui propose un regard alternatif sur la diversité de la création africaine. On y voit "des Afriques" très différentes, en peinture par exemple avec l’exposition actuelle du peintre Solly Cissé (Sénégal), en photographie avec en tête d’affiche Malick Sidibé (Mali), Calvin Dondo (Zimbabwe) ou encore en sculpture avec entre autre le superbe travail de Christophe (France) et Colleen Madamombe. Rencontre avec son directeur, Olivier Sultan.

Afrique in Visu, 09/07/2007.
Lire la suite...

Switzerland über alles

Cette émission était ludique, intéressante et éclairante. Mais n'était-elle pas surtout, bien souvent et finalement, assez anecdotique? (...) Soutenir "Arrêt sur images", n'est-ce pas une erreur? En effet, demander la réhabilitation d'une émission tolérée parce qu'au fond inoffensive, n’est-ce pas faire le jeu d'un système très habile à organiser sa propre contestation plutôt qu'à la subir? N'est-ce pas souhaiter qu'on maintienne "l'arbre qui cache la forêt", occultant une critique de fond?

JeanBeatle©'sblob, 28/06/2007, via Rezo.net.

Lire la suite...

Desperate Housewives, 2e saison en clair

image Chère maman, je sais que tu ne viens pas souvent sur ce blog. J'espère que tu y passeras avant demain. N'oublie pas: c'est jeudi soir sur M6 que reprend ta série préférée, tu sais, celle au titre imprononçable, Desperate Housewives, le plus proustien des feuilletons télé (deuxième saison inédite en clair). Est-ce que Zack va descendre Mike? Découvrira-t-on le crime de George, le pharmacien amoureux de Bree? Gabrielle va-t-elle quitter Carlos? Quel secret cachent les nouveaux voisins? (Attention, quand je dis "secret", rien à voir avec TF1, là, c'est du costaud!) Surtout, ne lis pas l'article de Wikipédia, si tu ne veux pas connaître la fin avant la fin. On s'appelle après.

Les mercredis du film ethnographique au musée de l'Homme

Projections-Débats: "L'Autre et le sacré" (7e partie)

Filmer la transe, c'est aborder le domaine singulier des dieux irascibles et généreux, prévenait Jean Rouch, pionnier de l'anthropologie visuelle. Le dialogue avec les dieux étant l'essence même des rituels de possession. Entrer dans un film, disait-il en tournant Tourou et Bitti, «c'est plonger dans la réalité, y être à la fois présent et invisible»... La caméra devient alors un objet du rituel et le cinéaste-ethnographe, un acteur participant à la cérémonie. Fort de cet enseignement, ce programme d'œuvres documentaires nous ouvre de nouveau les pistes du sacré, où fourmillent toutes sortes de divinités et d'esprits malins. Partout où ils sont invoqués, les djinn peuvent être tenus pour responsables de maladies ou de troubles qu'ils provoquent en prenant possession des corps, signale Gilbert Rouget, l'auteur de La Musique et la Transe chez Gallimard. Ainsi, Kusum, une jeune possédée du film de Jouko Aaltonen, entame-t-elle un parcours de guérison à New Delhi, cité des djinn. Au fil des séances, les images rassemblées dans ce cycle 2007 offrent la possibilité d'observer la relation à l'invisible. La transe – écho fertile des sociétés en ébullition mythologique – nous donne à voir la diversité du phénomène religieux. Projections-débats en présence des auteurs des films présentés.

Musée de l'Homme, Palais de Chaillot, place du Trocadéro, 75116 Paris.
Salle de cinéma Jean Rouch, 1er étage, entrée libre.

Lire la suite...

Bernd Becher, 1931–2007

The Online Photographer has learned that photographer Bernd Becher has died. He passed away last Friday during a difficult operation at a hospital in Düsseldorf, Germany. He was 75. With his wife and collaborator Hilla Becher, Bernd Becher was perhaps the world's most well known and accomplished photographer of industrial structures. The couples' rigorous, stern method constituted a sort of comparative taxonomy of utilitarian structures, often presenting numerous examples the same type of structure together in the same work, always photographed in black and white, straight on, always in the same flat light under the same kind of leaden overcast or featureless white skies.

Mike Johnston, The Online Photographer, 25/06/2007.
Lire la suite...

Tous les détails à connaître pour choisir son appareil numérique

image D'autres fonctionnalités peuvent faciliter la vie de l'utilisateur. Par exemple, un appareil présenté au Japon détecte automatiquement les sourires. Quand il n'y en a pas sur le visage photographié, le cliché peut être automatiquement mis à la poubelle.

Par Joël Morio, Le Monde, 20/06/2007.
Lire la suite...

Relectures

Top ten des articles les plus consultés sur ARHV depuis le 1er janvier 2007:

Comptages par accès au permalink, compte non tenu des lectures par flux RSS.

Découverte du plus vieux laboratoire photo au monde

image Un tour de clé et une porte s'est ouverte sur un passé vieux de 152 ans. Un laboratoire de l'un des tout premiers photographes au monde vient d'être redécouvert. Intact. C'est en 1840 que Joseph Fortuné Petiot-Groffier ouvre son laboratoire. Il s'en servira jusqu'en 1855 et décèdera mystérieusement, probablement à cause des chimies photographiques. Prudemment, les héritiers fermèrent la porte. De génération en génération, la demeure des environs de Chalon est restée occupée mais cette pièce restait close sans pourtant être totalement oubliée. Car la famille a toujours eu conscience de conserver ainsi un trésor mais qui restait soigneusement bouclé à double tour derrière sa porte en bois, au deuxième étage - désormais inoccupé - de l'habitation. Il y a deux ans, le dernier membre de la famille hérite à son tour de la demeure et c'est là qu'il découvre le trésor. Mais il lui faudra deux ans pour déterminer à qui il choisira de la confier, soucieux de le préserver complet, de ne pas le disperser. C'est ainsi qu'en début d'année, il décide de contacter Pierre-Yves Mahé, l'initiateur de la Maison Nicéphore Niépce, à Saint-Loup de Varennes. «J'ai quelque chose à vous montrer», glisse-t-il.

Par C. Saulnier, Le Journal de Saône et Loire, 29/05/2007.
Lire la suite...

"L'Identité nationale" ne passe pas auprès des chercheurs

Première vague suscitée par la création du ministère de l'immigration et de l'identité nationale: huit chercheurs associés depuis 2003 au projet de Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI) ont démissionné avec fracas vendredi. A leurs yeux, la création de ce ministère remet en cause l'objectif de cette cité qui avait été décidée "au lendemain des élections présidentielles de 2002, à l’occasion desquelles les Français avaient signifié leur refus de la tentation xénophobe".

Par Pierre Haski, Rue89, 18/05/2007
Lire la suite...

Edit: Lire aussi sur ce blog: Les chercheurs se mobilisent contre l'identité nationale, 02/06/2007.

Premières images de Sarkozie

Edit: "Croisière sur le Paloma, le retour de Johnny, affrontements avec la police", extrait du journal télévisé de 20 h de France 2.

"La campagne du net" diffusé sur Arte

image La campagne du net, documentaire de Frédéric Biamonti et Alexandre Hallier, (France, 2007, 52mn), coproduction ARTE France/La Générale de production.
Diffusion: le mardi 8 Mai à 20h40 sur Arte (rediffusion en streaming du 9 au 16 mai sur Arte.tv).

Une chronique de la présidentielle sur le web. Les candidats se sont tous mis à Internet, avec plus ou moins de bonheur. Mais ils sont peu nombreux à avoir entendu cet appel au renouvellement du débat que lancent les internautes. Sur la Toile, les réactions se déchaînent. Sont-elles représentatives de l’ensemble des électeurs français? Y a-t-il des "e-favoris" parmi les candidats? S’efforçant de répondre à ces interrogations, le film part à la découverte des différents acteurs de la présidentielle sur le Net: équipes Web des candidats, "e-militants", blogueurs influents… Il suit la chronologie de cette campagne numérique, des premières escarmouches d’automne (la vidéo montrant Ségolène Royal parlant des professeurs, à Angers) jusqu’aux grandes batailles du printemps. Il tente également de cerner le rôle d’Internet en tant qu’outil politique et démocratique, pointant au passage la difficulté avec laquelle les médias traditionnels prennent la mesure de ce phénomène et de ses règles du jeu.

Avec la participation de: Marc Abélès (EHESS), Guy Birenbaum, François de la Brosse (UMP), Etienne Chouard, Quitterie Delmas (UDF), André Gunthert (EHESS), Bruno Patino (LeMonde.fr), Stéphane Paoli, Benoît Thieulin (PS), Thierry Vedel (Sciences Po), Versac, Nicolas Voisin, etc.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 >