Actualités de la Recherche en histoire visuelle

 

Quand les technologies de l'artefact nous submergeront

Le Face swapping (l’échange de visages) n’est pas qu’un petit groupe d’utilisateurs de Flickr qui s’amuse avec les images, mais c’est désormais un logiciel qui modifie des parties de visages depuis une bibliothèque d’images, comme l’ont expliqué ses concepteurs dans leur étude (.pdf) présentée au dernier Siggraph (vidéo). Le logiciel substitue aléatoirement des éléments du visage d’une photo en puisant dans une banque d’image : une bouche par-ci, un nez par là, permettant par exemple de conserver votre allure générale tout en modifiant votre apparence de détail. Le système pourrait être utilisé pour “obscurcir” (à sa manière) des visages de témoins d’un crime, de personnels militaires, d’une foule, etc.

Par Hubert Guillaud, InternetActu, 20/10/2008.
Lire la suite...

Pendant ce temps, côté web-médias...

image Spéciale autopromotion. Enregistrée le jeudi 16 octobre, la dernière émission d'Arrêt sur images consacrée à la discussion de la vidéo "L'Argent-dette" de Paul Grignon, donne la parole à Alexandre Delaigue, animateur du blog Econoclaste, et Nicolas Cori, journaliste économique à Libération (accès ouvert). On pourra m'entendre essayer d'en placer une entre ces deux éminents spécialistes – ce qui était courageux, et peut-être téméraire.

J'aurai un peu plus de temps pour m'exprimer dans le cadre de L'Atelier des médias, la web-émission participative créée par Philippe Couve sur RFI, que nous enregistrons mardi prochain. Sur la page de son blog, le journaliste suggère la lecture de quelques bonnes feuilles d'ARHV et invite les internautes à adresser en commentaires leurs questions sur le rôle de l'image ou ses nouveaux usages à l'ère numérique (Edit: enregistrement brut). Où sont mes lunettes noires?

Moving ethics

"Mobile Communication and the Ethics of Social Networking" (25-27 septembre 2008). My first international congress: Hungary. Having the chance to go to Budapest was almost a trip back to my family roots. With Hungarians grandparents I had grown up hearing them chatting or talking on the phone with my father ;) in this strange language. So far but so familiar tones, so familiar tastes, so familiar food…

L’Atelier du Lhivic, 16/10/2008.
Lire la suite...

Le krach du discours, la réponse de la vidéo

En l'espace de quelques jours, sans que rien y ait préparé, les Français ont appris que leur pays passait de la prospérité à la récession. En même temps que la dépréciation des actifs boursiers, le discours explicatif des élites a subi une dévaluation brutale. Politiques et économistes nous l'ont avoué à demi-mot. Comptable de la confiance, qui est le socle de la finance, la parole publique ne peut plus rien dire de vrai. Le ferait-elle qu'elle précipiterait la chute, alors que son rôle est de l'enrayer. Le poids du mécanisme autoréalisateur contraint à une parole vidée de toute signification, qui ne peut que répéter en boucle le fait-dodo de maman à son enfant malade. Ca va aller, ne t'inquiète pas, maman est là.

Ce qui ne fait pas les affaires du grand public. Puisque ceux qui savent sont justement ceux qui ne peuvent rien dire, celui-ci va chercher ailleurs de quoi assouvir une demande d'explication qui grandit aussi vite que croît la catastrophe. C'est alors que l'image parasite revient jouer son rôle et répondre au déficit interprétatif. Parmi les vidéos qui s'échangent ces derniers jours sur le web, on retiendra la remarquable et très pédagogique description du système financier, "L'Argent-Dette", de l'artiste et vidéographe Paul Grignon, dont la version française a été mise en ligne sur Viméo le 16 septembre.


L'Argent Dette de Paul Grignon (Money as Debt FR) from Bankster on Vimeo.

Lire la suite...

Sociogeek: le jeu

image Vous avez 1% de chances de devenir une star du web 2.0. Vous êtes 84% exhib et 90% aventurier.

Tels sont mes résultats au jeu Sociogeek, passionnant. Je demande néanmoins des explications sur mes résultats à Dominique Cardon ;-)

Edit. Présentation chez Palpitt. Voir aussi le groupe Facebook: "Jusqu'où vous montrez-vous?".

Université de Hambourg: des scientifiques à un euro

Une douzaine de scientifiques sans emploi ont été obligés par la Bundesagentur für Arbeit (agence allemande pour l’emploi) à travailler pour l’université de Hambourg. Il s’agit du fameux "travail à un euro" introduit par la réforme Hartz IV. Si on a cru que ces mesures de coercition ne sont appliquées que sur des chômeurs peu qualifiés, on doit rectifier ses croyances. Pourquoi faire venir des gens diplômés de pays lointains pour un salaire "compétitif" si on dispose de scientifiques chez soi qui, de plus, font un travail hautement qualifié pour un euro de l’heure, et ceci sans que l’employeur ait à payer ni cotisations sociales ni salaires?

Par Stephan M., Les dessous de l’Allemagne, 02/10/2008 (via Rezo.net).
Lire la suite...

Appel à témoins, festival d'Avignon, 21 juillet 2008

Etiez-vous au festival d'Avignon le 21 juillet dernier ou connaissez-vous quelqu'un qui s'y serait trouvé? Le procès de Patrick Mohr aura lieu le 13 octobre à 8h30 à Avignon (Edit du 11/10/2008: le procès est reporté à 2009). Il cherche des témoins et surtout des photos ou des films de la scène. Si vous avez fréquenté le festival cet été, vous pouvez le contactez par l'intermédiaire des commentaires.

Lire la suite...

Danah Boyd perdue pour l'université

Actuellement doctorante à Berkeley, Danah Boyd annonce sur son blog qu'elle rejoindra dès janvier prochain le centre de recherches Microsoft Research de Boston. On se réjouit pour l'une des plus brillantes chercheuses dans le domaine des web sciences que Tim Berners-Lee appelle de ses voeux (à lire notamment en français: "Pourquoi les jeunes adorent MySpace?", Médiamorphoses, n° 21, septembre 2007). Et on se désole pour l'institution de ne pas avoir été capable de retenir un cerveau de ce calibre. Un signe parmi d'autres que l'innovation est de moins en moins compatible avec un système d'abord préoccupé par sa propre reproduction.

L'information industrielle à la française

Une remarquable synthèse sur Novövision du rapport Giazzi et des projets de réforme du paysage des médias français actuellement à l'étude. Il est intéressant de comparer a posteriori la réforme des universités à ce programme de restructuration, qui montre que la seule logique que maîtrise ce gouvernement est la logique industrielle. Comme Narvic, je crains que ce remède de cheval ne fasse qu'accentuer la perte de confiance du public pour les grands médias. Les sites complotistes ont de beaux jours devant eux.

Facebook-Edvige, les rapprochements hasardeux

Dans une tribune parue dans Libération et intitulée “Edvige-Facebook, les liaisons dangereuses”, l’avocat Vincent Dufief situe sur le même plan le fichage policier préventif qu’opère le fichier Edvige, et le dévoilement volontaire d’informations intimes par les internautes sur leurs blogs ou sur des “sites sociaux” tels que Facebook (...). Pourtant, la concomitance entre Edvige et Facebook, la similarité de certaines des informations (notamment les préférences politiques) qu’ils exploitent, ne suffisent pas à démontrer leur équivalence. (...) Du point de vue qui compte, celui des individus, de leur liberté et de leur autonomie, tout oppose donc les deux démarches! Mais on ne peut voir ces différences si l’on se contente de sacraliser l’idée de “vie privée”, dans une définition historiquement datée et géographiquement située (en Occident).

Par Daniel Kaplan, InternetActu.net, 05/09/08
Lire la suite...

Shooting back

image L'organisation qui surveille les violations des droits de l'homme dans les territoires occupés, B'Tselem, a fourni une centaine de caméras vidéo à des Palestiniens pour qu'ils puissent documenter les violations quotidiennes: le pouvoir de l'image est plus fort que la parole d'un témoin. C'est ainsi que la vidéo du lieutenant-colonel Umri Burbag ordonnant à un sergent de tirer sur un Palestinien menotté dans le dos et baillonné, le 7 juillet, a été filmée par une jeune fille de 16 ans. Cette vidéo, du fait de l'horreur qu'elle présente et de la violation évidente des droits de l'homme, mais aussi de tout principe humanitaire, a eu un grand retentissement depuis sa divulgation le 20 juillet.

Par Alexandrin, Voyage en Palestine, 11/08/2008.
Lire la suite...

JO 2008: des parties du feu d'artifice n'étaient pas en direct

Une partie du spectaculaire feu d'artifice tiré vendredi lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques à Pékin ne s'est pas déroulée en direct, indiquent dimanche différents médias chinois. Les fusées et bouquets qui ont éclaté le long de l'axe central de la ville vers le stade auraient été préparés depuis plus d'un an à l'aide de techniques d'animation.

Le Vif.be, 10/08/2008 (merci à Rémi).
Lire la suite...

Collecter, organiser, valoriser les archives de la recherche en SHS

Collecter, organiser, valoriser les archives de la recherche en sciences humaines et sociales: quelles collaborations mettre en œuvre? 18-19 septembre 2008 - Maison méditerranéenne des sciences de l’homme. Journées d’étude organisées en collaboration avec le programme ARSHS (archives de la recherche en sciences humaines et sociales) du réseau des maisons des sciences de l’homme.

Ethnologues, historiens, linguistes ou sociologues amassent au fil de leur carrière des matériaux utilisés dans leurs publications. Il arrive que ces documents deviennent des archives... Aujourd'hui, ils font l'objet d'un intérêt grandissant de la part des pouvoirs publics, des institutions patrimoniales et de la communauté scientifique, mais de nombreuses questions restent en suspens: auprès de qui un chercheur dépose-t-il ses archives? Peut-on et doit-on tout conserver? Comment et avec qui réaliser cette sauvegarde? Quelles sont les institutions qui sont missionées pour le faire? Comment être sûr que le contexte de la recherche soit préservé avec les matériaux? Dans quelles conditions et selon quelles règles ces données peuvent-elles constituer des ensembles disponibles pour de nouvelles études?

Imageson.org, 01/08/2008.
Lire la suite...

I’ll remove the cause... (The Rocky Horror Picture Show)

image The Rocky Horror Picture Show n’est pas un film culte. C’est le film culte par excellence. Les aventures de Brad et Janet chez les Transylvaniens plus ou moins transsexuels continuent de draîner depuis plus de trente ans des milliers de spectateurs, tous les vendredis ou samedis soir, de Los Angeles à Berlin, de Londres à Sydney et de Paris à New York. Le film, dont la production a coûté un million de dollars en 1975, recueilli à peine 400000 dollars dans le très court temps de son exploitation standard, rapporte environ 5 millions de dollars par an à la 20th Century Fox depuis qu’elle a fait le choix de l’exploiter en séances spéciales nocturnes.

Par Dimitri Vezyroglou, Bhicc, 17/07/2008.
Lire la suite...

La photo numérique à Place de la toile

image Sous le titre Si la photo (numérique) est bonne..., l'émission "Place de la Toile", pilotée par Caroline Broué et Thomas Baumgartner, consacrera son édition du vendredi 11 juillet à la photographie numérique. Avec la participation de Christian Caujolle (fondateur de l’Agence Vu), André Gunthert (maître de conférences, EHESS), Hughes Léglise-Bataille (photographe indépendant), Patrick Zachmann (photographe, agence Magnum). De 11h à 12h sur France-culture, rediffusion en ligne, voir: www.radiofrance.fr....

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 >