Actualités de la Recherche en histoire visuelle

 

La recherche d'images par l'image

TinEye est le premier moteur de recherche qui utilise des technologies d’identification d’images pour rechercher des images sur le net. Cela signifie que les critères de recherche ne sont pas textuels (mots clés), mais constitués d’images (des ensembles de pixels). Concrètement, si vous lui soumettez une image, le logiciel vous ramènera toutes les occurrences de cette image qu’il connait, même si elles ont été modifiées ou recadrées. Il utilise pour cela un algorithme produisant une empreinte digitale de l’image recherchée qui est ensuite comparée à l’index. Lancé en mai 2008 par la société canadienne Idée Inc, ce service est passé maintenant en version beta publique. Depuis son lancement, il a continué à indexer le web pour agrandir sa base de données, seul moyen de gagner de l’efficacité. Le système est utilisable gratuitement par tout internaute, il suffit de s’inscrire ici. TinEye propose aussi l’installation d’un plug-in et/ou d’un bookmarklet, qui permet de procéder à une recherche d’image en un seul clic à partir de votre browser.

Par Béat Brüsch, Mots d'images, 14/01/2008.
Lire la suite...

Le feu aux poudres

Dans une lettre adressée à Nicolas Sarkozy datée du 5 janvier 2009, l'équipe nouvellement élue de la CPU enfonce les clous sur lesquels plusieurs d'entre nous tapaient depuis déjà plusieurs mois: les universités sont au bord de l'explosion. Ce qui n'est pas nouveau. Ce qui est nouveau, c'est que cette fois ce ne sont pas (uniquement) les étudiants mais bien les personnels qui sont à deux doigts d'entrer en résistance, de passer de la colère à la révolte. Il faut bien reconnaître que dans le milieu éducatif, de la maternelle au supérieur, les coups de boutoir gouvernementaux ne manquent pas. Mais il faut aussi reconnaître que les universités vont se coltiner quelques coups assez emblématiques: statut des personnels, casse des concours de recrutement des enseignants du secondaire, vraie-fausse autonomie, remise en cause de la laïcité... et puis bien sûr les fondamentaux du Prince: calendrier intenable et incohérent, multiplication des fronts de conflit, bref, la routine.

Par Olivier Ertzscheid, Affordance.info, 08/01/2008.
Lire la suite...

La pire photo de tous les temps: la suite

image Le 19 décembre dernier, le photographe Mike Johnston épinglait sur The Online Photographer une composition lourdement photoshoppée signée Annie Leibowitz pour le calendrier Lavazza 2009, et la qualifiait de "pire photo de tous les temps" ("The Worst Photograph Ever Made", signalé par Mots d'images).

Aujourd'hui, la suite: Mike publie sur son blog un commentaire d'un "retoucheur anonyme", dont voici la traduction ci-dessous.


J'ai travaillé sur au moins trois images pour Mme Leibowitz depuis le début de ce siècle, toutes des couvertures pour Vanity Fair. Pour ce que je peux en dire, si c'est un honneur de travailler sur l'oeuvre d'un photographe aussi renommé, c'est aussi le pire cauchemar de tous les temps.

Sur des images comme celle du calendrier Lavazza, on vous fournit habituellement des douzaines de clichés des diverses parties de l'image, et dans tous les cas sur lesquels j'ai travaillé, les modèles sont elles aussi en pièces détachées qu'il s'agit de Frankensteiner ensemble. Vous penserez que si quelqu'un vous présente ce type de montage, toutes ses parties ont été exécutées de main de maître, avec chaque détail réalisé à la perfection, prenant en compte les différents paramètres de lumière, mise au point, parallaxe, etc. Pas du tout.

Lire la suite...

ARHV fait les 3/8 en 2008

Pas d'idée cadeau pour Noël? Pour faire plaisir sans se ruiner, offrez une sélection des billets 2008 d'ARHV!

Les 3 décryptages qu'@si nous envie

Les 3 notes qui en disent long

Les 3 idées à creuser

Lire la suite...

Les vidéos qui terrorisent Frédéric Lefebvre

Frédéric Lefebvre est ce porte-parole de l'UMP, qui, pour garantir un futur maroquin, a décidé de faire passer Nadine Morano pour la fée Clochette. Dans une charge qui pousse à son terme le délire gouvernemental à propos du web, le démagogue décrit internet comme un «refuge» de «trafiquants d’armes, de médicaments ou d’objets volés», un «nid» pour les «proxénètes (...), les psychopathes, les violeurs, les racistes et les voleurs.»

En attendant le Frédéric Remix, qui ne saurait tarder (Edit: ne pas manquer: "Le best of de Frédéric Lefebvre"), dédions au député quelques vidéos musicales pour alimenter les cauchemars de sa résistible ascension.

Lire la suite...

Henri Roorda: on recherche documents et témoignages

Anarchiste, internationaliste et pacifiste, le Lausannois Henri Roorda (1870-1925) fut surtout l’un des plus brillants humoristes des années folles. L’égal d’un Alexandre Vialatte par la verve subtile de chroniques publiées notamment dans la Tribune, la Gazette de Lausanne et la Tribune de Genève. Auteur de pamphlets comme Le pédagogue n’aime pas les enfants, il fut aussi un enseignant adulé de ses élèves.

Le Musée Historique de Lausanne prépare pour mars 2009 la première grande exposition consacrée à ce Martien des lettres romandes. Un catalogue comprenant des billets inédits sera édité pour l’occasion.

Les commissaires de l’exposition recherchent pour enrichir celle-ci des documents d’époque: des éditions originales des Almanachs Balthasar (1923 à 1926) et de ses autres livres, notamment les manuels scolaires publiés chez Payot (arithmétique, algèbre, géométrie); des photographies de Henri Roorda ainsi que des classes où il enseignait; des manuscrits, des lettres; des témoignages de personnes qui auraient entendu de leurs grands-parents des évocations de Roorda comme professeur ou personnage hors du commun.

On peut aussi adhérer à l’Association des Amis de Henri Roorda, constituée à Lausanne en 2003, qui a pour buts la mise en valeur de son oeuvre et de sa pensée, l’organisation de manifestations et de publications, l’exploration des connexions et alentours de Henri Roorda, la valorisation de son patrimoine littéraire, théâtral, pédagogique au plan international, l’encouragement à des démarches prolongeant son esprit.

Pour contact: Association des Amis de Henri Roorda, Rue des Terreaux 18bis, 1003 Lausanne. Tél. 021 323 21 70, e-mail: hum.fil(à)befree.ch

Quand YouTube remplacera Google

La facilité d’accès aux vidéos en ligne, incarnée par la plateforme de partage de vidéo YouTube, change profondément la société, concluaient les intervenants du Web 2.0 Summit à San Francisco qui discutaient sur le sujet du web et de la politique (vidéo, transcription en français des meilleurs moments). YouTube est récemment devenu le second moteur de recherche du monde selon Comscore (passant devant Yahoo!), avec 344 millions de visiteurs uniques (voir les chiffres d’audience mis en avant par Didier Durand). En juillet 2008, 75 % des internautes américains ont visionné 5 milliards de vidéos en ligne, soit plus de 54 vidéos en moyenne par personne et par mois, estime Comscore. Non seulement presque tout le monde regarde des vidéos en ligne, mais toute conversation, significative comme insignifiante, est désormais filmée - et tous ces films sont accessibles sur YouTube.

Par Hubert Guillaud, InternetActu, 11/12/2008.
Lire la suite...

Trop d'images ?

Dans sa "carte blanche" en dernière page, Caroline Fourest s’inquiète de «La démocratie des cerveaux disponibles» soit, concrètement, de la place et du rôle des journaux et des journalistes. L’«image» est d’emblée mise du côté des dangers: «Quand l’image, la pipolisation, l’anecdotique et la petite phrase dominent, il reste peu de temps pour aborder le fond.» Elle précise ensuite: «Le triomphe de l’image sur l’écrit favorise le fait-divers, le personnel et l’émotion au détriment de l’analyse, du recul et de la confrontation d’idées.»

Par Jean-Louis Boissier, Arts des nouveaux médias, 08/12/2008.
Lire la suite...

Small is beautiful (9): la page web qui secoue

image Un signalement bienvenu m'est communiqué par un de mes prescripteurs favoris: mon fils Louis, 10 ans (c'est l'occasion de faire un peu de pub pour son site: internetkids.fr, qu'il anime avec deux autres garnements de ma connaissance). La pratique active du web aiguise la curiosité et le plaisir de partager ses trouvailles. Louis, à qui il m'arrive de signaler telle ou telle ressource en ligne, est tout heureux lorsqu'il peut me rendre la politesse.

C'est l'oeil pétillant qu'il m'a fait part de sa dernière découverte: la page Allociné de la bande-annonce pour le dessin animé Madagascar 2 (Dreamworks, 2008). Application de la figure classique de la sortie d'écran à l'espace de la page web, l'animation flash contamine toute la colonne, qu'elle secoue et disloque au rythme du "I like to move it!" Un petit pas pour la publicité, mais un saut non négligeable pour la perception de la mise en page web, qui se prend elle-même pour sujet. Un coup de dés jamais n'abolira Madagascar.

Aaaliens. Des blogueurs, pas des moteurs!

image "Ce que n’avaient pas prévu les auteurs de Science-Fiction c’est que les aaaliens arriveraient en bêta. Le web était passé par là…"

Aaaliens est constitué d’une fédération de blogueurs souhaitant mutualiser (partager et co-enrichir) leurs veilles et leurs recommandations. C’est un outil - voir un postmedia - de "blogger ranking" ou de "linkjournalism" (une "agence de presse de liens"?).

Aaaliens est maintenant disponible dans une version "zéro". Le site sera en permanence actualisé. En fonction de vos souhaits. Dès la semaine prochaine.

Pensé à partir d’une page blanche (ou presque) par des fous à lier, aaaliens répond cela dit à une vraie stratégie d’audience, pensée pour contrer Digg et Google (en se nourrissant de nos Delicious) et comme nous semblant être le bon bout de la chaine de valeur: le noeud par lequel passent et passeront de plus en plus les usages, la recommandation.

Ici le "fil humain" n’est jamais cassé. Aaaliens est composé de ceux que vous lisez déjà (et jamais assez) ou plus exactement du meilleur de leurs lectures et de leur veille - et en aucun cas de leur propres productions.

Lire la suite...

Europeana: 3 petits tours, et puis...

La bibliothèque européenne, Europeana a donc été lancée le 20 novembre. Europeana se compose actuellement de "2 millions de documents, dont des livres, des cartes, des peintures et des photographies, provenant des bibliothèques nationales et de plus de 1000 institutions culturelles des 27 pays de l’Union européenne." (...) De tout cela je retiens qu'il faut prendre l'épisode du lancement raté de ce grand projet pour ce qu'il est: une fable moderne pleine d'enseignements sur la mesure et le périmètre d'un service public numérique à l'heure et à l'ère de l'accès comme clé de voûte bibliothéconomique renouvelée.

Par Olivier Ertzscheid, Affordance.info, 23/11/2008.
Lire la suite...

Ces peaux qui accrochent la lumière

C'était en 1994. La même semaine, les magazines américains Time et Newsweek choisissaient la même illustration pour leur une: une photo de police prise après l'arrestation de la star black O. J. Simpson, accusé d'avoir trucidé sa femme et l'amant de celle-ci. (...) L'affaire souligne combien les peaux noires sont délicates à photographier et à filmer, tant les différences de rendu peuvent être - littéralement et symboliquement - mal vues. Quatorze ans plus tard, il fallait voir combien les mêmes magazines ont veillé à présenter Barack Obama sous un jour favorable, prenant garde ni à trop foncer, ni à trop éclaircir la peau d'un héros qui se définit lui-même comme métissé ou «postracial». Malgré les progrès des technologies de l'image, trouver le ton juste reste ardu.

Par Luc Debraine, Le Temps, 10/11/2008.
Lire la suite...

Obama: l'album Flickr de sa nuit electorale

image Ce sont 82 clichés pris sur le vif, pendant la nuit électorale. L'originalité c'est que l'équipe de Barack Obama a utilisé Flickr pour publier ces photos. Flickr est un site de partages de photos utilisé par des milliers d'internautes. A une autre époque, ces photos officielles se seraient retrouvées dans un magazine comme Life (ou Paris Match en France).

Par Eric Mainville, Crise dans les médias, 07/11/2008.
Lire la suite...

Barack Obama, la recherche scientifique et l'éducation

Le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) ne disposera, pour le recrutement de 2009, que de 300 postes de chercheurs alors qu'il en avait embauché 385 en 2008. Telle est la réalité de la prétendue augmentation des moyens de la recherche française annoncée aux médias par Valérie Pécresse. Libération qualifie à juste titre de «chiffres assez brutaux» ceux issus de la réunion du Conseil d'administration du CNRS de jeudi dernier, suite à la décision ministérielle consistant pour l'essentiel à ne pas créer de postes de chercheurs et d'enseignants-chercheurs. En réalité, les 300 postes de chercheur correspondent à 417 départs. Il y aura également une perte de 105 postes d'ITA (ingénieurs, techniciens, administratifs) et de 158 contrats de post-doctorants. Il s'agirait, semble-t-il, de s'inspirer du «modèle américain». Mais la politique annoncée par le nouveau président des Etats-Unis Barack Obama paraît très différente.

La Science au XXI siècle, 05/11/2008.
Lire la suite...

64 fois ma voix

Pas besoin d'aimer Michael Jackson pour apprécier la performance de François Macré. Rencontre de la lignée très prisée des human beatbox avec la tradition non moins vivace de l'auto-portrait multiple, la "Reprise a capella 64 pistes" de Thriller (1982) propose une remarquable et très pédagogique vidéo musicale, mise en ligne sur Youtube le 21 octobre 2008.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 >