Actualités de la Recherche en histoire visuelle

 

Séminaire "Pratiques photographiques" EHESS-Marseille

Dans le cadre du séminaire "Pratiques photographiques", animé par Frédéric Joulian, une journée thématique "Produire, lire et exploiter les images" sera proposée le 11 mai 2007 à l'EHESS-Marseille, Centre de la Vieille Charité, 2 rue de la Charité, Marseille.

Lire la suite...

Le Politic'Show, laboratoire de la télévision de demain

image Nicolas Voisin et Julien Villacampa, fondateurs du Politic'Show, étaient jeudi les invités du séminaire "Problèmes d'histoire visuelle" à l'INHA. En proposant la première expérience française de webTV citoyenne, ils ont inventé une forme de communication inédite, bousculé les habitudes du journalisme spécialisé et contribué à faire bouger les lignes de la médiation politique.

Agé de 28 ans, Nicolas Voisin est un communicant tombé dans la marmite du journalisme citoyen: blogueur précoce et prolifique (Biologikpolitik, octobre 2004, Nuesblog), rédacteur d'Agoravox, membre du réseau des Freemen, il fonde en septembre 2006 le webmagazine Le Monde citoyen (avec notamment Guy Birenbaum, Thierry Crouzet, Sébastien Fontenelle, Bernard Langlois, Agnès Maillard, John-Paul Lepers, Jean Véronis). Agé de 27 ans, Julien Villacampa est réalisateur, auteur de clips, publicités, courts-métrages et documentaires souvent alimentaires, créateur du collectif de jeunes cinéastes les Malfaiteurs indépendants. Autodidactes, dépourvus de carte de presse, ils puisent leur légitimité dans la vertu citoyenne issue du web. La présidentielle offre une occasion rêvée et l'idée naît en mars 2006 de produire une série d'interviews vidéos des candidats. Un projet pleinement politique, au sens premier du terme: il s'agit pour deux citoyens-blogueurs d'aller à la rencontre de leurs représentants, puis de mettre gratuitement à disposition, sans restrictions de droits, le résultat de leurs entretiens. Une expérimentation, aussi, de leurs capacités techniques et logistiques à mettre en oeuvre une telle entreprise, dont ils escomptent des retombées à titre personnel: “Nous avons tous les deux un métier, et réalisons ces contenus sur notre temps libre, par passion. Nous aspirons à vivre de cette activité, autant être explicites.”

Lire la suite...

Soutenance de thèse "La mémoire du cinéma en France", par Christophe Gauthier

La thèse de doctorat d'histoire Une composition française. La mémoire du cinéma en France des origines à la Seconde guerre mondiale, présentée par Christophe Gauthier à l'université Paris 1, sera soutenue le lundi 15 janvier 2007 à partir de 14h à l'INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris, salle René Jullian.

Jury: Pascal Ory (directeur de thèse, Paris 1), Christophe Prochasson (EHESS), Geneviève Sellier (université de Caen), Christian Delage (université de Paris 8-EHESS), Jean Gili (Paris 1), Jean-Marc Leveratto (université de Metz).

Diplômé de l'Ecole nationale des chartes, conservateur à la cinémathèque de Toulouse, Christophe Gauthier a notamment publié: La Passion du cinéma. Cinéphiles, ciné-clubs et salles spécialisées à Paris de 1920 à 1929, Paris, AFRHC/EDC, 1999.

Des bravos pour Zotero!

On attendait depuis longtemps un outil capable de produire à la volée des notices bibliographiques à partir de la consultation d'une page web. Après plusieurs essais guère satisfaisants, le chercheur dispose désormais d'une interface qui ressemble beaucoup à la solution miracle: Zotero, produit par le Center for History and New Media. Enregistrer d'un seul clic le titre d'une page web en même temps que son url: ce principe simple et efficace a fait le succès de Del.icio.us. Pour les universitaires, cet instrument restait toutefois trop sommaire pour être utilisé dans un contexte scientifique. Sous la forme d'une extension gratuite de l'indispensable Firefox 2.0, Zotero est un véritable couteau suisse du référencement bibliographique. Sa première fonction est de permettre un archivage détaillé d'une page web: à l'url, au titre et à la date de consultation, il ajoute une sauvegarde complète en html, ce qui est déjà extrêmement pratique. Mais Zotero est aussi un outil de réferencement bibliographique complet: on peut achever à la main le renseignement de la fiche (nom de l'auteur, titre de la publication, etc.), éventuellement enrichie d'une prise de notes, le tout catalogué aux formats classiques des logiciels de bibliographie (EndNote, Refworks, JabRef, etc.), avec lesquels Zotero est parfaitement compatible à l'export et à l'import (là, normalement, le lecteur qui connaît un peu le paysage de la bibliographie électronique doit commencer à avoir les yeux qui brillent...).

Mais ce n'est pas tout: comme on pouvait s'y attendre - comme on pouvait l'espérer - Zotero est aussi capable de reconnaître automatiquement dans une page web les métadonnées bibliographiques et de les enregistrer, toujours d'un seul clic. Il faudra bien sûr corriger et compléter certaines indications, en fonction du contexte et de ses habitudes, mais il suffit de tester l'outil sur la Library of Congress, sur Google Books ou sur le site du New York Times pour commencer à avoir une idée des chevaux qu'on a sous le pied. Evidemment, le village gaulois les catalogues de la BNF restent imperméables à ce type d'interactivité, et requièrent de passer par le bon vieux couper-coller. Quant à Hal-SHS, qui comporte une fonction d'exportation des métadonnées, un peu lourde, mais qui a le mérite d'exister, on ne peut que souhaiter qu'il se convertisse à la philosophie du one-click. En un mot, Zotero livre à la communauté savante un outil admirable d'ergonomie, qui complète avec bonheur les instruments existants. A tester d'urgence.

Consulter également:

Soutenance de thèse "La réception de Gustave Courbet", par Thomas Schlesser

image La thèse de doctorat d'histoire de l'art La réception de Gustave Courbet par ses contemporains des points de vue politique et social, présentée par Thomas Schlesser à l'EHESS, sera soutenue le samedi 9 décembre 2006 à partir de 9h à l'auditorium de l'INHA, 2 rue Vivienne, 75002 Paris.

Jury: Eric Michaud (directeur de thèse, EHESS), Neil McWilliam (Duke University), Pierre Wat (université d'Aix-Marseille 3), Jean-Louis Cabanès (université de Paris 10-Nanterre), Bertrand Tillier (université de Paris 1).

Illustration: "Mais se moquerait-on de nous ?" (un critique au sujet des "Baigneuses"). Gustave Courbet, "Baigneuses" (dit aussi: "Deux femmes nues"), huile sur toile, 1,15 x 1,55 m, 1858, musée d'Orsay (reproduction: RMN, H. Lewandowski, statut: domaine public).

Nouvelles inscriptions 2006-2007

Au terme de la campagne d'inscriptions 2006-2007, le Lhivic enregistre douze nouveaux projets de recherche, six en doctorat, cinq en master et un en diplôme. Deux rattachements en post-doc viennent compléter l'équipe.

Diplôme de l'EHESS

  • Laurent NEYSSENSAS, "Pratiques de la photographie funéraire".

Lire la suite...

Thèses: qui va rapporter les félicitations?

Les premières soutenances de la rentrée ont donné l'occasion aux jurys de thèse d'expérimenter les nouvelles dispositions régissant le doctorat, discrètement introduites au cours de l'été par l'arrêté du 7 août 2006 (NOR : MENS0602083A). Les principales évolutions figurent aux articles 20 et 21. L'article 20 introduit une modification bienvenue dans le régime des mentions. Dans la période récente, une thèse exécrable était rituellement saluée par la mention "très bien", devenue le lot commun de tous les doctorats, et n'était reconnaissable pour un oeil exercé qu'à l'absence des félicitations du jury. Poursuivant la course à la complaisance entretenue par l'institution académique, cette évaluation autrefois exceptionnelle était elle aussi en train de s'étendre à l'ensemble des thèses, noyant toute capacité de distinguer le meilleur du médiocre. Un légiste bien inspiré a trouvé une façon efficace de freiner cette dérive, en subordonnant l'attribution des félicitations à l'unanimité du jury, manifestée par un vote à bulletin secret, et surtout à l'obligation pour le président de rédiger un rapport supplémentaire justifiant de l'excellence de la thèse. Il y a fort à parier que cette contrainte, plus encore que l'indication ministérielle, tende à restituer aux félicitations leur caractère exceptionnel.

Lire la suite...

Le "bureau virtuel" de l'EHESS à l'horizon 2007-2008

image Première réunion lundi dernier du groupe de pilotage du projet ENT de l'EHESS. Kezako? L'université prépare sa révolution numérique. Depuis 2003, le ministère de l'Education nationale encourage le déploiement d'environnements numériques de travail (ENT) ou "bureaux virtuels", constitués d’un ensemble homogène de services. Par l'intermédiaire d'un portail unique, accessible y compris à domicile, un étudiant pourra gérer en ligne son inscription et son cursus, avoir accès à un espace de stockage de données, paramétrer son e-mail, accéder à divers documents administratifs ou pédagogiques. Un enseignant pourra faire circuler ses matériaux de cours, textes, images et sons, communiquer les sujets d'examen, en saisir directement les résultats, ou vérifier l'état d'une inscription. L'administration pourra réunir et distribuer de façon plus commode et plus rapide les divers documents nécessaires au bon fonctionnement de l'établissement. Plus de 80 universités françaises participent aujourd'hui à l'installation de ces environnements, dont on peut par exemple se faire une idée sur le portail de Versailles Saint-Quentin en Yvelines.

Lire la suite...

Les séminaires du Lhivic en ligne

image Le programme des séminaires 2006-2007 du Lhivic est en ligne sur le nouveau site du laboratoire.

Celui-ci est réalisé sur la base d'une structure de blog sous WordPress, à partir du remarquable thème dynamique "Anaconda" (XHTML 1.0 transitional). A noter: l'affichage de la colonne de droite, qui liste les derniers billets parus sur ViteVu et ARHV, ne s'effectue pas correctement sur Internet Explorer sous Windows (voir les affichages dans des contextes divers sur BrowserCam).

C'est l'occasion, pour ceux qui utilisent encore Internet Explorer, de prendre dès la rentrée de bonnes habitudes, et de passer sous Firefox. IE n'est pas l'ami du web dynamique, il y a quantité d'instructions qu'il ne sait pas afficher, sans parler de sa lenteur et de ses failles de sécurité. Firefox est désormais le navigateur de référence dans le monde, il est rapide et sûr, et bénéficie d'un environnement logiciel exceptionnel, sous forme d'innombrables plugins et extensions. Depuis la version 1.5, les mises à jour se font automatiquement d'un seul clic, c'est un vrai plaisir.

Séminaire "Problèmes d'histoire visuelle" (I et II)

image Séminaire 2006-2007, par André Gunthert.
Le jeudi, 17h-19h30, INHA, 2, rue Vivienne, 75002 Paris, salle Walter Benjamin, à partir du 9 novembre 2006.

L'introduction des images d'enregistrement a profondément modifié notre rapport au visible. Alors que se multiplient les interrogations visant à déterminer les relations des sciences sociales à l'image, alors que le paysage des pratiques de l’image poursuit sa transformation à un rythme accéléré, il est urgent de jeter les bases d'une nouvelle histoire des images d'enregistrement. Tel est l'objectif du séminaire "Problèmes d'histoire visuelle", qui se propose d'utiliser les outils de l'histoire pour mieux appréhender les manifestations contemporaines et réciproquement d'employer l'observation des évolutions récentes aux fins d'une critique de l'historiographie constituée.
Au programme: examen critique des historiographies du visuel, histoire de l'art et visual studies, les sciences sociales et l'image, nouvelles pratiques des images, la légende des amateurs, recherches en cours.

A noter: séminaire de recherche évalué ouverts aux étudiants en master et auditeurs libres, "Problèmes d'histoire visuelle" est composé de deux séries successives, au premier semestre (24 h, du 9 novembre 2006 au 25 janvier 2007) et au deuxième semestre (24 h, séances les: 8 février, 15 février, 1er mars, 15 mars, 22 mars, 5 avril, 3 mai, 24 mai, 31 mai, 7 juin).

Inscription pédagogique: auprès de Mme Marie-Claude Barré, bureau 906, 54 bd Raspail, 75006 Paris, tél. 01.49.54.25.55; réception sur rendez-vous le jeudi, INHA, 2, rue Vivienne, 75002 Paris, bureau 141, à partir du 6 octobre (contact).

Illustration: La machine de vision, "Blade Runner", film d'anticipation, réal. Ridley Scott, 1982, photogramme.

Moisson de bourses au Lhivic

Sponsor de la galerie de photographie de la Bibliothèque nationale de France depuis 2003, le champagne Louis Roederer a créé cette année une nouvelle bourse de recherche dédiée à l'histoire de la photographie, d'un montant initialement fixé à 10.000 €. A titre exceptionnel, étant donné la qualité des dossiers, cette bourse a finalement été attribuée à deux candidats: Paul-Louis Roubert, pour 10.000 €, et Thierry Gervais, pour un montant supplémentaire de 5.000 €. Nos félicitations aux heureux lauréats, tous deux membres du Laboratoire d'histoire visuelle contemporaine de l'EHESS.

image Docteur en histoire de l'art de l'université Paris 1, Paul-Louis Roubert a récemment intégré le Lhivic au titre de post-doc. Le dossier qu'il a défendu pour la bourse Roederer est un projet d'exposition et de catalogue réalisé en collaboration avec la Bibliothèque nationale et la Société française de photographie, intitulé: Les nouveaux primitifs. Depuis plus de vingt ans, l’histoire de la naissance de la photographie artistique en France s’est considérablement enrichie. En complément des grandes monographies consacrées à Gustave Le Gray, Félix Nadar, Édouard Baldus, Roger Fenton ou les frères Bisson, des études sur les structures institutionnelles, artistiques et critiques sont venues parfaire la connaissance du contexte prévalant à l’émergence à la fin des années 1840 d’une génération de "primitifs" défendant une pratique sensible de la photographie. Cette génération qui a fourni les noms des photographes sur lesquels s’est consolidé un marché de l’art florissant autour de la photographie depuis la fin des années 1990 n’a pourtant pas fait l’objet d’une étude globale depuis l’édition aux États-Unis en 1983 de l’ouvrage The Art of French Calotype par André Jammes et Eugenia Parry Janis. Il est temps de mettre en correspondance les images avec cette histoire de la photographie renouvelée dans ses sujets et ses méthodes pour un nouveau point de vue sur la question de l’art et de la photographie au XIXe siècle.

Lire la suite...

Atelier "Archéologie des techniques photographiques"

image Comme l'an dernier, l'atelier "Archéologie des techniques photographiques", piloté par Carole Troufléau, a commencé ce matin par la visite des collections de la Société française de photographie. Au programme du week-end: dessins photogéniques (Talbot), préparations des positifs directs (Bayard) et du papier albuminé, tirage de négatifs (anciens et modernes) sur dessins photogéniques (différentes stabilisations), papier salé; préparations des positifs directs et du papier albuminé, positif direct et négatif papier en chambre noire, positifs directs et négatifs papiers par contact, tirage de négatifs (anciens et modernes) sur papier albuminé et cyanotype. La météo prévoit un temps variable ce week-end, avec éclaircies samedi et orages le dimanche...

Atelier "Archélogie des techniques photographiques", 23-25/06/2006, enseignement du Lhivic avec la concours de la SFP et de Spéos.

Soutenance de master "Les Rencontres africaines de la photographie", par Jeanne Mercier

image Jeanne Mercier a choisi de consacrer son mémoire de master à la biennale de photographie de Bamako. Grâce à la collaboration du centre d'Études africaines, l'étudiante a pu bénéficier d'un séjour au Mali, qui lui a permis de prendre connaissance de l'édition 2005 du festival et de réaliser plusieurs entretiens sur place. Sur la base d'une enquête de terrain, alliant les méthodes de l'histoire immédiate et de la sociologie des arts, la candidate a d'abord réussi à réunir un remarquable ensemble documentaire – d'autant plus significatif compte tenu de l'éloignement de la métropole, mais aussi du biais marqué par la communication officielle de la documentation jusqu'alors disponible sur cette manifestation, emblématique des relations France-Afrique.

Lire la suite...

Recrutements au Lhivic

Caroline Moine et Clément Chéroux, chercheurs associés au Lhivic, ont été recrutés respectivement aux postes de maître de conférences en histoire des relations culturelles internationales à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et maître assistant en histoire de l'art à l'université de Lausanne (sous réserve de confirmation administrative). Nos félicitations aux deux impétrants!

Lire la suite...

Michel Poivert élu professeur à Paris 1

image Michel Poivert, maître de conférences en histoire de l'art, membre du Lhivic, a été classé premier au terme du concours pour le poste de professeur en histoire de l'art contemporain/histoire de la photographie ouvert à l'université de Paris 1. Il s'agit du premier poste de professeur des universités attribué en France à un historien d'art dans la spécialité photographique. Toutes nos félicitations à l'heureux impétrant!

Né en 1965, Michel Poivert consacre en 1992 son doctorat d'histoire de l'art à la photographie pictorialiste, sous la direction de José Vovelle. Il participe au même moment au sauvetage de la Société française de photographie, menacée de dépôt de bilan, dont il prend la présidence en 1995. Il dirigera en 2004 l'exposition "L'Utopie photographique" à la Maison européenne de la photographie, qui témoigne brillamment de la vigueur retrouvée de l'association, à l'occasion de son cent-cinquantième anniversaire. Membre fondateur de la rédaction d'Etudes photographiques, il a également assuré avec Clément Chéroux la direction de la collection d'ouvrages de photographie contemporaine éditée par 779. Outre ses travaux d'enseignant, de chercheur et d'éditeur, il déploie une activité nourrie de commissariat dans le domaine de la photographie contemporaine et s'inscrit rapidement comme l'un des principaux promoteurs de la jeune génération française. Il est depuis cette année associé à la biennale "Septembre de la photographie" de Lyon et prépare pour 2007 une exposition au Jeu de Paume consacrée au thème de l'événement. Il met la dernière main à son prochain ouvrage, à paraître à la rentrée: L'Image au service de la révolution. Photographie, surréalisme, politique aux éditions du Point du Jour.

Principales publications:

  • La photographie contemporaine, Paris, Flammarion, 2002.
  • L’Utopie photographique, regard sur la collection de la Société française de photographie (direction éditoriale), Paris, Le Point du Jour éditeur, 2004.
  • Bibliographie complète.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >