• La signification d’une image change au cours du temps et en fonction du contexte historique, culturel…
  • C’est l’un des sujets de l’exposition. Lorsque Robert Doisneau réalise le "Baiser de l’hôtel de ville" en 1950, il destine cette photographie à un reportage d’actualité sur les Français et elle est publiée parmi d’autres dans le magazine américain Life. C’est seulement en 1986, lorsqu’un éditeur la choisit pour en faire un poster que l’image devient célèbre. Avec trente ans d’écart, cette image qui était une photo de presse devient une image nostalgique du Paris d’après-guerre, et c’est ce décalage qui est intéressant.
  • L’intérêt de l’exposition est aussi de montrer comment ces histoires se produisent, autour du droit d’auteur, du droit à l’image…
  • Il y a aujourd’hui autour du droit d’auteur et du droit à l’image toutes sortes d’incertitudes et l’exposition a le mérite de répertorier ces différentes formes d’incertitude, juridique, contextuelle, médiatique. Le plus souvent, les histoires surgissent lorsque deux images sont mises côte à côte: l’image retouchée à côté de l’image originale. C’est à partir d’une image de référence que l’on peut dire qu’une image est retouchée. Opérer le procès en retouche, nécessite d’avoir en tête une autre image. Voyez la photographie de la prise du Reichstag par Evgueni Khadei par exemple.
  • Certaines images ont fait ou font scandale….
  • Si cette exposition produit du scandale, je pense qu’elle remplira l’un de ses objectifs en montrant que les photos font bouger les mentalités parce qu’elles sont porteuses d’une puissance étonnante, que l’on relie d’ailleurs le plus souvent davantage à l’œuvre d’art qu’à la photo. Il sera intéressant de voir quelles vont être les réactions en France, ce qui va focaliser l’attention: les images pédophiles, ou d’autres? Ces réactions seront des indications précieuses sur ce que nous sommes collectivement aujourd’hui.

"Controverses. Photographies à histoires", 3 mars-24 mai 2009, BNF, site Richelieu, 58, rue de Richelieu, 75002, Paris. Une exposition du musée de L'Elysée (Lausanne), par Daniel Girardin et Christian Pirker.