image Olivier Ertzscheid avait senti le vent du boulet. Dès le 14 octobre, il écrivait: «André semble avoir trouvé le moyen de me passer devant au classement Wikio. Il fait rédiger ses billets par des experts du buzz du moment! L'économie mondiale s'effondre? Paf, il convoque Jacques Sapir qui se fend de deux billets lumineux sur le sujet. Tout le monde parle du jeu/enquête SocioGeek? Paf, c'est l'initiateur dudit jeu, Dominique Cardon himself, qui vient tenir tribune chez André dans un article titré "Pourquoi sommes-nous si impudiques?".»

Ca n'a pas raté. Wikio publie aujourd'hui son classement des blogs scientifiques d'octobre, dans lequel ARHV dépasse Affordance, pour la première fois depuis la création de cette catégorie, en février 2008. Technologies du langage, le blog de Jean Véronis, étant peu ou prou hors concours, autant dire qu'ARHV peut être temporairement considéré comme le plus chic blog savant de France et de Navarre – ce dont je ne suis pas peu fier!

Le poids des billets invités a été très correctement pronostiqué par Olivier: les trois articles de Jacques Sapir et celui de Dominique Cardon composent près d'un quart de la fréquentation du mois d'octobre (18.200 vues sur un total de 76.767, hors moteurs de recherche, soit 23,7%, données Google Analytics). Mais pour compléter son analyse, il faut ajouter que, de septembre à octobre, c'est moins ARHV qui a progressé qu'Affordance qui a reculé (au classement général, ARHV est passé du 61e au 60e rang, alors qu'Affordance perd 14 places, du 53e au 67e rang). On ne s'improvise pas spécialiste en sciences de l'information et je ne suivrai pas Olivier dans la voie de l'interprétation par la critique interne (quoique, on sentait bien une petite baisse de forme...). Cette inversion s'explique plus probablement par l'évolution de l'algorithme de Wikio, que détaille Jean Véronis. C'est en réalité au mois de septembre qu'ARHV a refait l'essentiel de son retard, en regagnant 45 places d'un coup, grâce au nouvel étalonnage des backlinks dans le classement. Affordance, en revanche, a moins bien résisté à la prise en compte des listes fixes de liens, intégrées le mois dernier.

Olivier et moi étant chauds partisans de l'ordre établi, inutile de dire que nous allons tout faire pour que les choses reviennent à leur état normal. De son côté, quelques billets consacrés à Google ou Wikipédia auront vite fait de ramener sa cote à son altitude habituelle. Quant à moi, je m'efforcerai de publier des textes moins pétillants d'intelligence – ce qui n'ira pas tout seul, car il n'est pas facile d'aller contre sa nature. Mais le respect de la hiérarchie, cette sage vertu que nous avons têté en même temps que le lait de l'Alma Mater, mérite bien quelques petits sacrifices.