image Je découvre à mon tour le "Martine cover generator" et rejoins l'appréciation générale: cet outil, dont il faut saluer la qualité de réalisation, est tout simplement irrésistible. Pas seulement, comme l'écrit justement David Abiker, parce qu'il nous permet de faire un pied de nez à la lourde ambiance de pédo-criminalité dans laquelle ont sombré nos journaux télévisés. Son principal ressort illustre un problème théorique fondamental, dont on a déjà beaucoup discuté sur ce blog: la polysémie de l'image. Ici, l'effet comique naît de la possibilité paradoxale d'imposer ce principe dans un contexte déterministe, où il n'était jusque-là pas applicable. Se réapproprier le sens de l'image, faire exploser, à chaque nouvelle légende, la contrainte proposée par le dessin de Marlier est un plaisir aussi jouissif que de faire un croc-en-jambe au surveillant de l'internat. En même temps, on n'a jamais démontré de manière aussi pédagogique le caractère flottant de la signification des images. A tester sans modération. (Le site a fermé sa section de partage des parodies, pour cause de trop grande affluence, mais on peut réaliser de fausses couvertures et les recopier. Rien n'empêche de créer un groupe Flickr pour les remettre en circulation.)

Site: Martine cover generator (via Mots d'images).