image Libération a confirmé hier soir sur son site, à partir d'une source indépendante, l'information divulguée ce mercredi par Le Nouvel Obs.fr, selon laquelle “le divorce entre Nicolas et Cécilia Sarkozy est enclenché”. Il semble donc qu'il soit finalement possible d'enquêter sur ce fait d'actualité (comme s'y était employé La Tribune de Genève, bien avant la presse française, il y a une semaine) sans attendre une confirmation officielle de l'Elysée.

Avant que la vague médiatique ne recouvre cette séquence, on peut faire le constat que Laurent Joffrin a été démenti dans ses propres colonnes. Laurent Joffrin, on s'en souvient, est ce journaliste qui dénoncait avec virulence le rôle néfaste des blogs et d'internet, accusés de nous faire “régresser au XIXe siècle”. Il faut relire aujourd'hui ce réquisitoire, petit bijou de mauvaise foi qui mérite d'être étudié dans les écoles de journalisme. “La rumeur reproduite sur le Net était fausse” y assènait tranquillement Joffrin, renvoyant sans le citer au blog de l'indispensable Bakchich, qui renseignait il y a deux semaines ses lecteurs en ligne sur ce que Libération découvre aujourd'hui: la séparation programmée du chef de l'Etat avec son épouse. Pour une information de ce calibre, sans précédent dans l'histoire de la République, quinze jours d'avance constituent une assez belle performance, qui donne l'assurance que cet épisode restera dans les annales du journalisme.

Lire la suite...