image Michel Poivert, maître de conférences en histoire de l'art, membre du Lhivic, a été classé premier au terme du concours pour le poste de professeur en histoire de l'art contemporain/histoire de la photographie ouvert à l'université de Paris 1. Il s'agit du premier poste de professeur des universités attribué en France à un historien d'art dans la spécialité photographique. Toutes nos félicitations à l'heureux impétrant!

Né en 1965, Michel Poivert consacre en 1992 son doctorat d'histoire de l'art à la photographie pictorialiste, sous la direction de José Vovelle. Il participe au même moment au sauvetage de la Société française de photographie, menacée de dépôt de bilan, dont il prend la présidence en 1995. Il dirigera en 2004 l'exposition "L'Utopie photographique" à la Maison européenne de la photographie, qui témoigne brillamment de la vigueur retrouvée de l'association, à l'occasion de son cent-cinquantième anniversaire. Membre fondateur de la rédaction d'Etudes photographiques, il a également assuré avec Clément Chéroux la direction de la collection d'ouvrages de photographie contemporaine éditée par 779. Outre ses travaux d'enseignant, de chercheur et d'éditeur, il déploie une activité nourrie de commissariat dans le domaine de la photographie contemporaine et s'inscrit rapidement comme l'un des principaux promoteurs de la jeune génération française. Il est depuis cette année associé à la biennale "Septembre de la photographie" de Lyon et prépare pour 2007 une exposition au Jeu de Paume consacrée au thème de l'événement. Il met la dernière main à son prochain ouvrage, à paraître à la rentrée: L'Image au service de la révolution. Photographie, surréalisme, politique aux éditions du Point du Jour.

Principales publications:

  • La photographie contemporaine, Paris, Flammarion, 2002.
  • L’Utopie photographique, regard sur la collection de la Société française de photographie (direction éditoriale), Paris, Le Point du Jour éditeur, 2004.
  • Bibliographie complète.